ConfoDari

  
  

                   

 
Rénovation complète
Rénovation partielle : changez d'ambiance !
Créer une extension
Cuisine
Salle de bain et Sanitaires
Sols, Murs et Plafonds
Portes, fenêtres et Volets roulants
Electricité
Eclairage intérieur et extérieur
Plomberie
Isolation, Chauffage et Climatisation
Piscine, Hammam et Spa
Jardin, Paysagisme et Arrosage
Terrasse, Patio et Véranda
Dressing et Rangements
Façades et Ravalement
Energies renouvellables
Son et Vidéo
Alarme et Automatisation
 



 
La cuisine comme lieu de vie : comment l’aménager . Quelle disposition adopter ? Comment gagner de la place ? …
 
Comment l’aménager ?

En s’appuyant sur le principe de base retenu par tous les cuisinistes : quatre postes d’activité. D’un côté, les préparations sèches : emballages, déballages, découpes, utilisation de robots ménagers... De l’autre, les préparations humides : traitement des aliments, élimination des déchets, lavage de la vaisselle... Plus loin, la cuisson, et enfin le stockage. Grâce à cette répartition, on a toujours tout sous la main, et quand ces quatre points cardinaux sont proches les uns des autres, ils limitent les déplacements parfois fatigants, mais surtout dangereux dès lors que l’on transporte des ustensiles chauds ou lourds.

Quelle disposition adopter ?

Tout dépend bien évidemment de l’espace disponible et de la forme de la pièce. Dans une cuisine en couloir, si la largeur n’excède pas 2 m, mieux vaut réserver un seul grand mur au mobilier et compléter éventuellement sur l’autre par quelques étagères ou des éléments peu profonds. Si vous disposez de 2,50 m ou plus de largeur, un agencement en vis-à-vis est envisageable à condition de ne pas trop charger les deux murs.

Dans une cuisine en carré ou en rectangle, une implantation en «L», traditionnelle avec, en complément, une table familiale est toujours une option conviviale qui a l’avantage de faciliter les déplacements. Cela permet d’installer davantage d’électroménager et d’ajouter un plan de travail.
Autre possibilité, un plan aux formes plus complexes en «U» ou en «G», avec un coin repas, un comptoir ou un plan bar.

Comment gagner de la place ?

En adoptant des rangements malins. Des éléments d’angle, par exemple, puisque leur rôle est justement de mettre à profit un volume difficile à aménager. Aujourd’hui la porte est souvent solidaire des plateaux qui s’extraient ainsi totalement du meuble d’angle. C’est astucieux, mais il faut savoir que ce type d’installation n’est rentable que dans les petites cuisines où le moindre centimètre compte. Dans une grande pièce, ces carrousels sont trop chers par rapport au gain de volume qu’ils offrent.
 
 
L’éclairage !

L’éclairage d'une cuisine a généralement besoin d'être complété par des luminaires ponctuels dédiés à chaque poste de travail. Si la table de cuisson s’éclaire grâce aux ampoules de la hotte, les autres postes bénéficient d’un vaste choix : spots placés sous les meubles hauts ou sur des étagères, appliques...

CONFODARI vous conseille de voir « grand » côté prises électriques, car dans une cuisine il n’y en a jamais assez. Vous aurez, au départ, l’impression de suréquiper votre pièce, mais vous éviterez, par la suite, d’avoir recours à des multiprises, fortement déconseillées, ou d’avoir à débrancher le grille-pain ou la cafetière plusieurs fois par jour…
 


Présentation Projets et Conseils Pratiques Nos références Contactez Nous

Découvrez nous sur  | © Copyright 2018, Confodari.ma Tout droits reservés.